24 février 2011

la dure vie de la ferme (2)

Je disais donc que le dimanche c'était jour de chasse !
Le lendemain, les brebis étaient introuvables. On a eu de leurs nouvelles le mercredi suivant, en fait, elles étaient parties de l'autre côté de la montagne !
Après vérification, elles étaient bien là, elles allaient et venaient dans la forêt. On était drôlement soulagé de les savoir en vie et bien portantes.
On est donc allées les nourrir tous les jours.
Le dimanche, on est allé voir où elles étaient avec un filet souple pour tenter de les parquer.
Bien sûr alors que tout le monde les avait vu, nous on a passé tout l'après-midi à arpenter la montagne sans même les apercevoir ! Je te l'ai dis, elles sont fourbes !
Alors, on a installé notre parc en filet et avons laissé un passage et mis la nourriture à l'intérieur. Et toutes la semaine, Mesdemoiselles MAKI et SUSHI allaient se nourrir dans le parc et dès qu'elles voyaient quelqu'un, elles se sauvaient dans la forêt !

Les fugueuses :
Photos_au_2_janvier_2011_020

Enfin, bref, elles ont fini par être enfermées dans cet enclos par une personne charitable et cette personne a fini par les attraper et les ramener chez lui ! (c'est quelqu'un qui a élevé des moutons et a pris de son temps pour nous expliquer comment faire pour les apprivoiser).

C'est ainsi que presque par miracle, nous avons fini par pouvoir rapatrier MAKI et SUSHI chez nous, le dimanche soir 13 février !
Depuis on fait notre possible pour qu'elles s'habituent à nous et on profite de leur gourmandise (pire que moi !) pour les apprivoiser !

On est content et soulagé de les avoir à nouveau chez nous, d'autant plus que le mardi 15 février, nous avons eu droit a une "sacrée surprise" (oui, comme le nom de cette ancienne émission TV) :

Photos_au_2_janvier_2011_084En image :

Oui, oui, en quelque sorte, je suis devenue mamie d'un petit NEM (moi, je l'aurai bien appelé "côtelette", même s'il n'est pas destiné à être mangé), premier BB de MAKI !

Au passage, tu noteras la déco très étudiée et très rustique de la bergerie (je ne sais pas pourquoi l'époux a posé 2 anciens pots sur le muret) avec un petit côté cosy grâce à la couverture en crochet fait main en l'an 70 (1970 ! pas en 70 après Jésus Christ !) par ma mère, couverture qui commence ici une nouvelle vie (et hop : recyclé ! comme quoi on peut vivre à la campagne et être tendance !). 
La couverture a tout de suite été adoptée par NEM qui y fait sa sieste, laissant sa mère et SUSHI dormir sur la paille ! Y'a plus de jeunesse !

Nem, de plus près :
Il est trop mignon !
je peux passer un certain temps tous les jours à regarder les moutons, le petit (ou la petite) NEM est très curieux et taquin avec sa mère. Un vrai clown !
J'en profite aussi pour vérifier s'il tête bien des deux côtés afin d'éviter à sa mère une mammite.  Photos_au_2_janvier_2011_027

Posté par DES QUE POSSIBLE à 23:13 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur la dure vie de la ferme (2)

    Heureusement que tout se termine bien.

    J'adore....

    Biz

    Posté par Mercédès, 25 février 2011 à 08:42 | | Répondre
  • Anagramme

    La dure vie de la ferme = le vrai fléau de merde.

    Sinon, vu que vos brebis ne donnent pas de laine, aucune chance que vos enfants, passés 41 ans, aient l'occasion de recycler une couverture de laine tissée maison en litière new-age

    Posté par papistache, 25 février 2011 à 09:58 | | Répondre
  • bienvenue à Nem et salut à la Mamie !!!!!!! yes!!!!!

    Posté par dom & phil, 25 février 2011 à 13:46 | | Répondre
Nouveau commentaire