DES QUE POSSIBLE

15 juin 2011

Sortie karting

samedi, le CE du travail de l'homme organisait son annuelle sortie Karting. Comme il restait des places, il m'avait demandé si je voulais y participer. Après avoir hésité, puis dit non, puis oui, puis encore non, j'ai fini par y aller, la queue entre les jambes vu que je ne suis vraiment pas du genre téméraire (mouais ... c'est pour ça que je voulais pas y aller. La honte !).

Il y avait 11 équipes de 2 personnes et en tout seulement 2 femmes, donc on a fait équipe ensemble.

Tout ça était super bien organisé, comme un vraie course de F1.

Briefing, conseils de pilotage et de sécurité, 1 heure d'essais, 2 heures de course puis podium.

Pendant la course, celui de l'équipe qui est au stand peut suivre les temps, le nombre de tours de chaque équipe sur des moniteurs. A la fin, chacun reçoit une impression des résultats.

13 juin 2011 158 moi (j'ai des photos de plus près, mais je vous épargne l'horreur)

bon on se prend vite au jeu mais c'est quand même impressionnant, j'ai fait quelques tête à queue (gros stress), je me suis fait accrocher, doubler (surtout doubler en fait).

Ce qui me faisait peur, c'étaient les autres pilotes et le fait qu'ils étaient assez foufou et n'hésitaient pas à doubler dans les pires endroits. Bon, certains étaient là pour gagner à tout prix, d'autres comme moi, pour le fun.

Apparemment, un choc avec de tels bolides (15 Ch, environ 90 Kg) représente 2,8 tonnes de poussée, ça fait réfléchir ! (oui, c'est ça, ça calme !)

Pour le podium, c'était pas gagné, et on est - sans surprise - arrivées dernières.

Les enfants qui étaient là en spectateurs n'ont pas été surpris que je finisse dernière, mais ils n'ont pas été contents de savoir que leur père et son équipier étaient .... non pas premiers .... mais avant derniers.

Mais, la cerise sur le gâteau a été le podium. La première (et donc unique) équipe féminine a eu droit a une médaille ! oui, c'est un comble, être dernières et avoir une médaille, c'est le monde à l'envers.

En plus, il faut bien que je l'avoue, bien que je sois une très grande sportive (qui a dit que c'est pas vrai ?), ben c'est ma première médaille !

Posté par DES QUE POSSIBLE à 07:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


13 juin 2011

Ben ça alors ....

Presque un mois sans vous donner de nouvelles, c'est pas bien !

Bon, pour ne rien vous cacher, comme toujours j'étais bien occupée. Avec ma moitié, nous avons mené à bien un projet dont je vous parlerai bientôt.

Car là, je préfère vous parler de la grande surprise du moment ....

Cà faisait déjà quelques semaines que j'avais des doutes, que je guettais tous les signes qui confirmeraient mes intuitions .... et puis j'en avais parlé à mon homme qui niait toute éventualité !!!!

Et puis mardi matin, avant de partir au travail, que vois-je ? là, le doute n'était plus possible :

13 juin 2011 144

Devant SUSHI, une petite chose, le fruit de ses amours avec ... ben oui ... avec qui ? sur le coup, j'ai cru que l'agneau était mort, alors j'ai chaussé mes bottes en plastique et me suis approchée :

13 juin 2011 145

le voilà debout. Mon fils a tout de suite décidé que son nom serait : SAMOUSSA.

Le "troupeau" au complet :

13 juin 2011 147

devant : maki, derrière nem (presque aussi grande que sa mère), de dos sushi et de face samoussa !

Seulement, sushi semblait ne pas savoir s'occupper de son petit (cela arrive quand une jeune femelle a son premier petit, elle ne sait pas toujours comment faire). Du coup, ma mère est arrivée en renfort et nous avons séparé la jeune maman et son petit (un mâle) des autres moutons afin de tenter de favoriser le lien entre eux et de tout mettre en oeuvre pour que la mère se décide à accepter et à allaiter son agneau.

Donc les premiers jours, ça a été le méga stress (pendant les premières 48 heures, je ne savais pas si le petit allait vivre, il était vraiment très faible) et la course : acheter du lait spécial, un biberon puis un autre plus adapté, préparer le lait, donner plusieurs biberons par jour et réchauffer le petit. En effet, il adore s'installer sur nos genoux et profiter de notre chaleur. Du coup, pour la nuit il a droit à un petit carton et à une vieille couverture. Désormais, Monsieur aime son confort :

13 juin 2011 201

et aujourd'hui, on les a mis au pré afin de pouvoir nettoyer correctement leur "box".

13 juin 2011 207 

Il est beau mon petit Samoussa, non ?

Posté par DES QUE POSSIBLE à 22:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

20 mai 2011

Moutons

Avec l'arrivée des beaux jours, les moutons ont enfin pris possession de leur enclos.

(enclos de luxe vu les heures passées à planter des piquets, tirer les fils, mettre des tendeurs, poser le grillage et le fixer, créer et installer des portes, etc ...).

Au final, les moutons ne voulaient pas sortir et il a fallu les forcer, les porter et pour Maki, il a même fallu la plaquer au sol et la pousser de force. Bon, ça a au moins fait rigoler les voisins !

042ah, non celui-là a été super docile et a fini décapité et dévoré ! (c'était un essai réussi)

149154

de gauche à droite : SUSHI, NEM (3 mois) et MAKI.

Bon, au final, elles sont contentes de brouter, dormir, bêler à notre arrivée, courir et sauter.

Le bonheur est donc dans le pré.

Bon, je vous laisse, je vais aussi me coucher dans le pré et brouter, ça va me déstresser et me rendre le poil cheveu brillant (en plus il paraît que le printemps, c'est la saison de désencrassage de l'organisme, alors l'herbe, ça devrait me faire du bien question purification). 

 

 

Posté par DES QUE POSSIBLE à 23:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 mai 2011

Géraniums

Vous aimez les fleurs mais cela vous donne trop de travail.

Quelqu'un de ma vallée a trouvé la solution qui allie : fleurs, sans entretien et écologie (pas d'arrosage).

Vous ne me croyez pas ? alors voilà (vous l'aurez voulu) :

195 oui, il s'agit d'une espèce de nappe avec un imprimé "géraniums".

C'est certain que c'est un "style" à part ! Comme quoi, les gouts et les couleurs ça ne se discute pas !

 

Posté par DES QUE POSSIBLE à 22:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 mai 2011

Vacances pas pour tous

La 2nde semaine des vacances scolaires de printemps, j'étais en congés.

Comme l'époux était en arrêt maladie (pour cause de doigt écrasé à la masse), nous avons profité de quelques jours en famille.

Bon, tout le monde ne peut pas en dire autant, la preuve en photos :

145

146 ceci dit Myrtille ne semble pas souffrir de la situation.

C'est peut-être les entrainements pour un futur spectacle de cirque ! Allez Myrtille, on gaine et on tient bon !

Posté par DES QUE POSSIBLE à 22:56 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


12 mars 2011

Nouveauté

L'autre dimanche, j'ai nettoyé un petit meuble chiné l'été dernier.

Et ce que j'ai particulièrement réussi c'est de ... choper l'époux pour lui demander gentillement (mais avec  beaucoup, beaucoup d'insistance) de m'accrocher ledit meuble à la place prévue par mes soins : aux commodités !

En images :

DSCN2913 fermé, puis ouvert :

DSCN2910et voilà pour 15 € tout compris, un meuble à pharmacie !

(Bon, ça serait quand même fort aimable de votre part de bien vouloir me faire plaisir en me laissant un petit commentaire, même un tout petit, ça m'ira)

Posté par DES QUE POSSIBLE à 17:55 - Commentaires [5] - Permalien [#]

10 mars 2011

Vert

Pour ma première participation au self portrait du jeudi organisé par BEAUTIFUL THINGS et par LILI AIME sur le thème de "Green addict", voici ma petite contribution :

DSCN2920

Voici donc le vert (panaché) de l'Andromède du Japon (Pieris flaming silver - oui oui, je parle couramment le latin) que je viens de planter dimanche, alors qu'il faisait froid et qu'il y avait un max de vent (même que je ne te mens pas et que j'ai été obligée de me coiffer de mon sublime bonnet de ski).

C'est une plante (de terre de bruyère) avec un feuillage permanent, qui fleuri de mars à mai.

Pour la photo, il fallait aussi qu'apparaisse un morceau de la blogueuse, ce qui est fait avec, petite précision, mon tout nouveau vernis brun, acheté vendredi (ouais, on peut habiter dans une ancienne ferme, aimer les moutons, les chats, etc .... et rester soignée des ongles. Faut-il que je le précise : bien qu'un seul doigt soit visible, j'ai peinturluré nuitamment mes 10 doigts).

Posté par DES QUE POSSIBLE à 07:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

09 mars 2011

Bêê Bêê

Des petites nouvelles du front d'ici. Les brebis vont bien, la petite Nem va bien et semble être une petite chipie. En photos :

DSCN2926 La maman (fille mère) et sa colocataire (concept super tendance chez les jeunes adultes depuis la série FRIENDS).

On dirait qu'elles défilent comme les mannequins de la fashion week from Paris !

DSCN2927 et avec la petite Nem (3 semaines).

Au cas où vous auriez un doute, il s'agit de tondeuses à pattes et non pas de futures merguez ou méchoui ! non mais des fois.

Posté par DES QUE POSSIBLE à 17:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 février 2011

la dure vie de la ferme (2)

Je disais donc que le dimanche c'était jour de chasse !
Le lendemain, les brebis étaient introuvables. On a eu de leurs nouvelles le mercredi suivant, en fait, elles étaient parties de l'autre côté de la montagne !
Après vérification, elles étaient bien là, elles allaient et venaient dans la forêt. On était drôlement soulagé de les savoir en vie et bien portantes.
On est donc allées les nourrir tous les jours.
Le dimanche, on est allé voir où elles étaient avec un filet souple pour tenter de les parquer.
Bien sûr alors que tout le monde les avait vu, nous on a passé tout l'après-midi à arpenter la montagne sans même les apercevoir ! Je te l'ai dis, elles sont fourbes !
Alors, on a installé notre parc en filet et avons laissé un passage et mis la nourriture à l'intérieur. Et toutes la semaine, Mesdemoiselles MAKI et SUSHI allaient se nourrir dans le parc et dès qu'elles voyaient quelqu'un, elles se sauvaient dans la forêt !

Les fugueuses :
Photos_au_2_janvier_2011_020

Enfin, bref, elles ont fini par être enfermées dans cet enclos par une personne charitable et cette personne a fini par les attraper et les ramener chez lui ! (c'est quelqu'un qui a élevé des moutons et a pris de son temps pour nous expliquer comment faire pour les apprivoiser).

C'est ainsi que presque par miracle, nous avons fini par pouvoir rapatrier MAKI et SUSHI chez nous, le dimanche soir 13 février !
Depuis on fait notre possible pour qu'elles s'habituent à nous et on profite de leur gourmandise (pire que moi !) pour les apprivoiser !

On est content et soulagé de les avoir à nouveau chez nous, d'autant plus que le mardi 15 février, nous avons eu droit a une "sacrée surprise" (oui, comme le nom de cette ancienne émission TV) :

Photos_au_2_janvier_2011_084En image :

Oui, oui, en quelque sorte, je suis devenue mamie d'un petit NEM (moi, je l'aurai bien appelé "côtelette", même s'il n'est pas destiné à être mangé), premier BB de MAKI !

Au passage, tu noteras la déco très étudiée et très rustique de la bergerie (je ne sais pas pourquoi l'époux a posé 2 anciens pots sur le muret) avec un petit côté cosy grâce à la couverture en crochet fait main en l'an 70 (1970 ! pas en 70 après Jésus Christ !) par ma mère, couverture qui commence ici une nouvelle vie (et hop : recyclé ! comme quoi on peut vivre à la campagne et être tendance !). 
La couverture a tout de suite été adoptée par NEM qui y fait sa sieste, laissant sa mère et SUSHI dormir sur la paille ! Y'a plus de jeunesse !

Nem, de plus près :
Il est trop mignon !
je peux passer un certain temps tous les jours à regarder les moutons, le petit (ou la petite) NEM est très curieux et taquin avec sa mère. Un vrai clown !
J'en profite aussi pour vérifier s'il tête bien des deux côtés afin d'éviter à sa mère une mammite.  Photos_au_2_janvier_2011_027

Posté par DES QUE POSSIBLE à 23:13 - Commentaires [3] - Permalien [#]

23 février 2011

La dure vie de la ferme ....(1)

Quant on a envisagé de venir vivre dans une ancienne ferme à l'extérieur du village, chacun y est allé de son idée : cultiver des patates, avoir des poules et pour le fun ... des chèvres !
Mais ce n'était pas la saison des patates ni celle des poules !

Alors, on a commencé à faire des recherches pour trouver deux BB chèvres naines à adopter et c'est là que les problèmes ont commencé.
En en parlant à droite à gauche, un voisin nous a proposé d'adopter deux de ses pensionnaires : sauf que ce ne sont plus des BB, ni même des chèvres. En fait, ça ressemble à des chèvres, mais ce ne sont pas des chèvres, mais des .... moutons !
Oui des moutons qui n'ont pas de laine (pas besoin de les tondre) mais des poils (non, non, je ne me moque pas de toi ! attends tu vas voir).
Nous sommes donc allés voir les bestioles en question et avons fait des recherches sur le net pour voir ce dont elles avaient besoin : du foin, de l'eau et un abris !
Après réflexion, il a été convenu qu'on les accueillerait après les fêtes de fin d'année, le temps pour nous de leur préparer un nid douillet.

C'est comme ça que début janvier, ma moitié et moi, on a pris la fourche, la pelle et la brouette pour nettoyer le reste du crottin des anciens pensionnaires des lieux (avant notre arrivée, l'étable était habitée par 2 ânes).
Un enclos a été fait, de la paille a été étalée.
Les lieux étaient alors prêts pour accueillir nos deux brebis poilues.
Elles sont arrivées un mardi soir en camionnette et regarde comme elles sont trop belles :

Photos_au_2_janvier_2011_031 Elles sont trop mimis, hein ?
Ce sont donc des MOUTONS DU CAMEROUN.

Bien sûr, on leur a trouvé des petits noms.
L'Epoux voulait "Aglaé et Sidonie" (trop typé !),
moi "Thelma et Louise"
Mon fils, lui il appelle tout le monde Jean-François, alors il n'a pas vraiment été sollicité,
et c'est donc ma fille qui a eu le dernier mot avec "Maki (la noire) et Sushi (la brune)"

Bon en attendant, Thelma et Louise leur correspondait mieux, vu que le premier jour où on les a laissé prendre l'air, au moment de rentrer, elles ont mis les voiles malgré la clôture électrique.

Évidemment, c'était le dimanche en fin d'après-midi et il faisait déjà nuit, quand j'ai été appelée pour rattraper les deux sales bêtes !
Là faut nous imaginer, courir dans le pré pentu au dessus de chez nous, dans la neige, lampe de poche à la main, avec les bestioles à droite quand on était à gauche et à gauche quant on voulait les coincer à droite.
Les brebis se sont beaucoup amusées à nos dépends et ont filé dans la forêt.
Autant dire, que la nuit ne fut pas très bonne, on avait peur pour elles !
Tous les jours de la semaine, l'époux est allé leur courir après dans la forêt, dans la neige, pour rien ...., sauf qu'il a réussi à se tuer un genou !

Il les a vu tous les jours, elles le regardaient et se barraient dès qu'il s'approchait ! Des sales bêtes que j'te dis, des petites ingrates !

Comme le week-end, il y avait des battues de chasse, on a tenté, le samedi après-midi de les faire rentrer à la maison.
C'est ainsi qu'à dix, on a vaillamment parcouru la forêt à leur recherche, on les a trouvé deux fois, mais elles se sont à chaque fois sauvées et il a bien fallu abandonner !
Le dimanche c'était donc jour de chasse .....

et .... pour la suite, faudra attendre le prochain épisode !
Pour te permettre de patienter, voici encore une photo des deux monstres :

Photos_au_2_janvier_2011_032
Je sais, comme ça elles ont l'air douces et calmes, mais elles sont fourbes !!!!

Posté par DES QUE POSSIBLE à 22:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]